fbpx
Passer au contenu
Théorie du changement

FAQ Jeunes Électeurs : Mon vote compte-t-il ?

FAQ Jeunes Électeurs : Mon vote compte-t-il ?


FAQ Jeunes Électeurs : Mon vote compte-t-il ?

Après toute l'inaction que nous avons vue cette année, comment pouvez-vous dire que les élections comptent ?

Les élections comptent.

Les conneries que nous avons vues cette année le prouvent bien. Nous avons pesé le poids du Parti démocrate pendant des années, alimentant leurs victoires et maintenant nous devons exiger le changement. Il est clair que nous n'avons pas les bonnes personnes au pouvoir. 

Qui gagne compte. Si nous ne gagnons pas, ils le feront. Nous sommes confrontés à l'argent des combustibles fossiles, à l'influence des entreprises, au pouvoir de l'establishment et à une véritable menace de fascisme. Nous devons nous rappeler qui sont nos vrais méchants. Nos victoires affaiblissent les fascistes, les corporatistes et les corrompus.

Et au-delà de ça, le processus d'une élection lui-même a un impact. Les campagnes construisent une infrastructure communautaire pérenne. Nous pouvons construire des structures et des relations communautaires, former une nouvelle cohorte d'organisateurs, définir les termes de la course et forcer tout le monde à gauche. Les campagnes créent la conversation, remettent en question les anciennes croyances et rendent plus possible de gagner la prochaine fois.

Comment puis-je faire confiance aux politiciens ?

Même. On s'est fait avoir tellement de fois.  Mais nous n'élisons pas des politiciens, nous élisons de vraies personnes, nés et élevés comme nous, qui veulent représenter et servir leurs communautés. Ils se sont organisés à nos côtés, se sont battus pour nous et ont gagné notre confiance. Il ne s'agit pas de l'individu, il s'agit de nous tous que cette personne représente.

Le système n'est-il pas truqué ? 

Il est. Nous savons tous que la corruption et l'argent bousillent notre politique. Nous devons donc VRAIMENT gagner et cela va être un travail difficile. Mais nous l'avons fait une fois, nous pouvons le refaire. Abandonner et céder du terrain à ceux qui ne se battront pas pour nous n'est pas une option.

Nous pouvons utiliser les élections pour construire le pouvoir dont nous aurons besoin pour construire un nouveau système – notre système. Le gouvernement a de l'argent et des ressources, et nous pouvons les donner à nos collectivités locales et à nos gouvernements. Nous devons prendre le relais, donc notre gouvernement travaille pour nous.

Je me sens vraiment désespéré.

Ouais, ce moment est mauvais. Nous sommes dans la deuxième année d'une pandémie, la législation sur le climat est dans les limbes, nous souffrons de la dette des étudiants, Roe v. Wade est renversé, les catastrophes climatiques… Ça craint. Donnons-nous la grâce et l'espace pour ressentir le chagrin, mais ne le laissons pas nous mener au désespoir. Nous pouvons à nouveau nous sentir puissants ensemble.

Ils veulent que nous nous sentions désespérés. Ils veulent que nous arrêtions de nous engager. Parce que lorsque nous nous arrêtons, lorsque nous perdons la foi que nous pouvons réaliser la révolution, nous perdons. Et que cela nous plaise ou non, transformer notre pays signifie arracher le pouvoir à ceux qui sont au pouvoir

N'y a-t-il pas assez de personnes qui participent aux élections ? Pourquoi dois-je le faire ?

Nous avons vu que les modérés et les démocrates de l'establishment ne prennent pas au sérieux les crises auxquelles nous sommes confrontés. Ils ne voient pas la menace. C'est pourquoi les jeunes doivent s'impliquer. Alors que l'establishment démocrate injecte au hasard des organisateurs dans les communautés tous les deux ans, nous construisons une infrastructure hyper-locale à long terme - pour changer les cœurs et les esprits et utiliser le pouvoir des gens partout pour apporter des changements durables. 

Les jeunes ne peuvent pas accepter un monde où nous perdons notre liberté de procréer, où les catastrophes climatiques prennent plus de vies chaque année - où elles nous noient ou nous consument dans les flammes, où les familles doivent choisir entre aller à l'hôpital ou mettre de la nourriture sur la table. Ce n'est pas notre génération. Nous ne pouvons pas arrêter de nous battre.  

Que dois-je faire pour aider ?
Nous avons une tonne de candidats géniaux que nous soutenons ce cycle. Des gens comme nous, qui connaissent la lutte et qui ne prennent pas d'argent sale comme leurs adversaires. 

En savoir plus sur nos candidats ici, et rejoignez un banque de téléphone